Livraison France offerte à partir de 60€ d'achat

Livraison France offerte à partir de 60€ d'achat

Europe N° 1097-1098, septembre/octobre 2020

Europe N° 1097-1098, septembre/octobre 2020

Prix normal
20,00€
Prix réduit
20,00€
Prix unitaire
par 
Taxes incluses.
EAN/UPC: 9782351501108

Elève de Louis Althusser à l'Ecole normale supérieure au début des années soixante, Jacques Rancière fut l'un des jeunes philosophes qui participèrent au séminaire qui donna lieu à Lire le Capital (1965). Sa trajectoire intellectuelle le conduisit bientôt à se démarquer de son ancien professeur. Il fut l'un des animateurs du collectif " Révoltes logiques " et commença à explorer divers aspects et figures de l'émancipation ouvrière et des courants utopistes au XIXe siècle, comme en témoignent des ouvrages tels que La Nuit des prolétaires (1981) ou Le Maître ignorant (1987).
Ces parcours dans les archives du monde ouvrier font notamment ressortir une postulation de l'égalité des intelligences et une perception de l'émancipation comme processus ouvrant la perspective d'un monde commun, celui de citoyens à part entière de l'humanité. Penseur de l'égalité et de la démocratie, Jacques Roncière n'a cessé d'ouvrir le champ de sa réflexion en se défiant des frontières disciplinaires.
Dans l'un de ses livres les plus décisifs, Aisthesis (2011), il expose quelques " scènes " de la naissance et du déploiement du régime esthétique de l'art et met en lumière la corrélation entre l'Art comme sphère autonome de production et d'expérience et l'Histoire comme concept de la vie collective. La réflexion sur le " partage du sensible " et les rapports qui s'établissent entre politique et esthétique est certainement l'un des apports les plus neufs et les plus féconds de Jacques Roncière.
A la croisée de l'histoire, de la philosophie, de la politique et des arts, son oeuvre incisive est de celles qui ouvrent des horizons et vivifient notre pens